Vous possédez un site e-commerce? Vous souhaitez en améliorer la visibilité? Wired SEO vous livre ses secrets. Découvrez comment améliorer votre référencement naturel et, par extension, augmenter les conversions. C’est parti!

Cette infographie vous livre 17 conseils pour un site e-commerce optimisé, lisible et agréable. Parmi ceux-ci:

Plus de détails à travers l’infographie ci-dessous. Pour plus d’informations au sujet du référencement naturel d’un site e-commerce, n’hésitez pas à nous contacter.

Infographie: 17 conseils pour un site e-commerce optimisé

En 2015, plus de 55% des consommateurs belges âgés entre 16 et 74 ans avaient d’ores et déjà effectué au moins un achat en ligne. Le SPF Économie avance également que près de 65% des internautes sont des « e-acheteurs ». Quelles sont les raisons du succès de l’e-commerce? Comment expliquer une telle popularité? Quels freins demeurent aujourd’hui encore face à ce type de pratique? Réponses. 

E-commerce: quel budget?

Le budget alloué à l’e-commerce est relativement variable. S’il est fonction du niveau d’éducation, il fluctue également selon les revenus d’un ménage. Le porte-parole du commerce et des services en Belgique, Comeos, nous livre les statistiques suivantes:

E-commerce: quels achats?

Selon le SPF Économie, le secteur de l’habillement et des articles de sport est le plus prisé des e-acheteurs, suivi de près par les domaines de l’hébergement touristique et de l’achat de tickets en vue de manifestations (concerts, spectacles,…). L’achat d’articles ménagers et de livres et magazines clôturent ce top 5.

E-commerce: l’international

Malheureusement pour la Belgique, l’e-acheteur belge semble davantage tourné vers les e-shops étrangers. En 2014, une enquête de BeShopping révélait d’ailleurs à ce sujet que 75% des 100 e-shops les plus fréquentés par les consommateurs belges étaient étrangers.

Dans le même ordre d’idée, il semblerait qu’il n’existe pas suffisamment d’e-shops belges et, de surcroît, d’e-shops belges actifs à l’étranger.

Autre information: 22,3% du chiffre d’affaires des entreprises établies en Belgique provient du commerce électronique.

E-commerce: quels obstacles?

Nous l’avons vu précédemment, si 65% des internautes affectionnent l’e-commerce. 25% d’entre-eux y restent réticents, soit un quart des consommateurs. Pourquoi? Voici les différentes raisons évoquées par le SPF Économie:

Si le secteur du e-commerce ne cesse de se développer d’année en année, reste un défi: parvenir à donner davantage confiance aux internautes émettant ce type de réserve.

Pour plus d’informations, découvrez Le baromètre de la société de l’information (2016) réalisé par le SPF Économie.

Vous gérez ou souhaitez développer un site e-commerce? Cet article devrait vous intéresser: 10 points pour améliorer le référencement naturel sur votre plateforme e-commerce.

Rendu célèbre courant des années 90 grâce à Amazon et eBay, le e-commerce occupe désormais une place prépondérante dans nos habitudes d’achats. De la même manière que nous mettons le temps de la réflexion pour choisir un pantalon au sein d’un magasin de vêtements, le processus d’achat au départ d’internet demande, lui aussi, un certain temps. Si ce délai varie en fonction du type d’achat lui-même, une forte disparité est également observée en fonction des différents pays étudiés. Analysons le comportement d’achat des consommateurs européens au travers d’une infographie. 

Pour réussir dans le domaine de l’e-commerce, il est nécessaire d’analyser, de comprendre les habitudes d’achats des consommateurs. La boutique de vente en ligne Shopalike s’est penchée sur la question. Cette dernière a ainsi analysé le comportement d’acheteurs en provenance de 12 pays européens: la France, l’Italie, les Pays-Bas, la Finlande, l’Espagne, l’Allemagne, le Danemark, la Pologne, la Suède, la Slovaquie, la République Tchèque et la Norvège. Cette étude a été menée sur une période de 18 mois et s’est portée sur plus de 100 millions d’articles, classés en six catégories distinctes: mode, accessoires, chaussures, maison, beauté et autres. Les données récoltées ont été centralisées en une infographie. Résultats.

« Du clic à l’achat »

L’article acheté le plus rapidement au départ d’internet est les lunettes de soleil avec une moyenne de 26 minutes. Notons toutefois que les Italiens ne prennent, eux, que 8 minutes pour se décider en la matière. En ce qui concerne les montres, le délai de réflexion est un peu plus long: 48 minutes en moyenne, contre 49 pour un t-shirt.

Alors que les Norvégiens ne prennent que 10 minutes pour jeter leur dévolu sur leurs futures chaussures, la moyenne se situe plutôt à 2h20.

La République Tchèque se montre assez exigeante pour choisir un sac à main. Le processus d’achat nécessite plus de 20h alors que la moyenne se situe aux alentours de 3h11.

Acheter du maquillage ne s’effectue pas en un claquement de doigt. En moyenne, il se passe 11h entre la première vue de ce type d’article et l’achat en tant que tel. Notons toutefois que, au Danemark, le délai est prolongé à 2 jours alors que seules 10 petites minutes suffisent aux suédoises.

Le mobilier est sans conteste la catégorie qui nécessite le plus de temps: 27h11 pour une chaise, 41h30 pour une table et 43h20 pour un canapé.

Des résultats étonnants, qui ont le mérite d’aider à comprendre les comportements des internautes pour en adapter les techniques de vente.
Infographie: quelle durée de réflexion pour quel achat via le e-commerce?

Source: www.shopalike.fr/du-clic-a-lachat

Quand on détient un site e-commerce, il est indispensable de mettre en place différentes stratégies de webmarketing afin d’engendrer du trafic qualifié. Parmi ces stratégies, on trouve bien évidemment le référencement naturel (SEO). OnCrawl a récemment réalisé une infographie sur le sujet (à découvrir en fin d’article).

Le but principal d’un site e-commerce consiste à attirer des internautes ciblés et à les convertir en client. Pour y parvenir, il essentiel de l’optimiser pour les moteurs de recherche afin de le rendre pertinent aux yeux de Google et de bénéficier d’une visibilité optimale sur des expressions clés concurrentielles.

La preuve en chiffres :

Le référencement d’un e-commerce, pas si simple!

Positionner un site e-commerce dans les premières positions de Google pour des expressions clés concurrentielles n’est pas évident. Cela demande du temps ainsi qu’une certaine expertise dans le domaine. OnCrawl partage dans son infographie 9 conseils (la liste n’est pas exhaustive) qui permettront d’améliorer petit à petit le référencement naturel de votre site e-commerce. Les voici :

Vous pouvez également retrouver notre précédente infographie pour découvrir 10 améliorations supplémentaires !

Les avantages du SEO pour votre e-commerce

 

 

 

Le mois dernier, TWENGA Solutions a publié un guide pour les bases d’optimisation SEO. Suite à ce document, nous allons découvrir aujourd’hui comment améliorer le référencement naturel d’une plateforme d’E-commerce afin d’éviter de manquer d’impressions, de clics ou de ventes.

Il y a de nombreuses manières d’améliorer un site web d’un point de vue SEO mais il y aussi de nombreux éléments à prendre en compte afin que celui-ci soit correctement positionné. De plus, ces améliorations devront être fréquentes afin que les algorithmes de Google indexent au mieux votre catalogue de produits.

Les 10 bonnes pratiques en SEO pour votre e-commerce

La structure du site

  1. Soyez sûr d’avoir un sitemap
  2. Faites le point sur vos ancres de liens
  3. Optimisez la balise ALT de vos images

Le contenu

  1. Faites une recherche de mots-clés par rapport à votre cible
  2. Évitez le contenu dupliqué en ayant une seule description par produit
  3. Gardez vos contenus à jour

L’expérience utilisateur et Design

  1. Améliorez la pertinence de vos pages
  2. Travaillez sur une navigation cohérente vis-à-vis de votre marché et de votre cible
  3. Améliorez la rapidité de votre site
  4. Gardez vos pages publiées même si l’article n’est plus en stock

Infographie sur l'optimisation SEO d'un E-commerce

E-commerce : 5 tuyaux pour assurer votre succèsQuel est l’intérêt d’avoir d’excellents produits à vendre, si vos clients n’atterrissent jamais sur votre site ? Il est important d’optimiser votre site pour que vos clients le trouvent avant de tomber sur celui de vos concurrents.

Ces 5 astuces vous aideront à optimiser votre visibilité, et donc à booster la réussite de votre site E-commerce. Elles sont présentées dans l’infographie ci-dessous, réalisée par Liqui-site.

1. Soignez les descriptions de vos produits

Pour présenter et décrire vos produits, créez un contenu de qualité, propre à chaque produit, en utilisant des mots-clés efficaces et pertinents. Veillez à ce que chaque produit ait une description différente et pertinente. Evitez de copier le contenu d’une page à l’autre, ainsi que les descriptions utilisées par les fabricants.

2. Soyez mobile-friendly

Pour assurer le succès de votre site e-commerce, il est primordial que votre site soit responsive. Saviez-vous que 25% des internautes surfent uniquement via leur smartphone ou tablette ? Si votre site n’est pas optimisé pour une utilisation via mobile, vous augmentez considérablement les risques de perdre une partie de vos clients.

3. Encouragez les commentaires

70% des consommateurs accordent de l’importance aux critiques et évaluations des produits présents sur les sites d’E-commerce. Il s’agit également d’une source importante de contenu gratuit, qui encourage l’engagement de vos clients sur votre site.

4. Optimisez vos URLs et vos images

Utilisez des mots-clés pertinents pour :

Ces indications permettent aux moteurs de recherche de trouver votre site plus facilement, et de mieux en comprendre le contenu.

5. Créez des liens

Il est important de créer des liens entre les différentes pages de votre site. Ceux-ci facilitent la navigation au sein de votre site. Pour assurer cette efficacité, l’ancre du lien doit contenir des mots-clés stratégiques. Pensez également à vérifier régulièrement ces liens, pour éviter la présence de liens brisés, défectueux.

Infographie-ecommerce

Ces 5 astuces sont à garder en tête pour optimiser votre site de E-commerce. Si vous désirez plus de conseils personnalisés, n’hésitez pas à nous contacter. Nous analyserons ensemble les possibilités d’amélioration pour booster votre site.

Il y a quelques semaines d’ici, nous apprenions que Google était sur le point de lancer un bouton « Buy » afin de permettre aux internautes d’acheter des produits directement à partir du moteur de recherche. Aujourd’hui, c’est au tour de Facebook de tester la vente en ligne afin de permettre à ses utilisateurs d’acheter directement à partir de la page Facebook d’une entreprise.

facebook-achat-produits-en-ligne

Dévoilée par BuzzFeed, cette nouvelle expérience devrait avoir pour objectif de permettre aux commerçants d’utiliser leur page Facebook comme un mini e-commerce à l’extérieur de leur site principal.

Facebook a confirmé l’information pas plus tard que ce mercredi au site Mashable en expliquant qu’il s’agissait pour le moment de tests réalisés sur un faible échantillon d’utilisateurs du réseau social et d’entreprises spécialisées dans la vente et l’e-commerce.

C’est au sein d’une section « Shopping » située sur la page de l’entreprise (voir ci-dessus) que ces dernières pourront insérer des produits qui apparaîtront de la même manière que s’il s’agissait de photos de l’entreprise. Pour permettre au consommateur d’acheter le produit, l’entreprise pourra décider si la transaction se fera directement sur Facebook ou si l’internaute sera redirigé vers le propre site de l’entreprise.

A l’heure actuelle, il est trop tôt pour donner une estimation de la date à laquelle cette nouvelle fonctionnalité sera déployée à plus grande échelle selon Mike Manning, porte-parole de Facebook. Ce dernier n’a pas non plus voulu commenter les noms des différents commerces qui bénéficiaient de cette fonctionnalité pour le moment.

De plus en plus de plateformes essaient d’améliorer l’engagement des internautes (et, en même temps, leurs revenus) en créant ce type d’expérience de vente. On verra à moyen terme si ces nouveautés seront appréciées par les internautes et les consommateurs…

D’après une étude commandée par BloomReach, 49% des consommateurs britanniques utiliseraient la recherche organique comme principal outil leur permettant de trouver des sites e-commerces. Par contre, à l’inverse, seuls 35% de ces commerçants pensent que le consommateur trouvera leur site via ce même type de recherche.

Pour Raj De Datta, CEO de BloomReach, « il y a toujours eu un fossé entre ce que les consommateurs britanniques recherchent dans une expérience en ligne et ce que les e-commerces pensent que ces consommateurs recherchent ». Pour tenter de mettre en évidence ce problème, BloomReach a commandé une étude à RedShift Research qui a enquêté auprès de 1.000 consommateurs et de 122 entreprises e-commerces au Royaume-Uni.

Voici les conclusions principales de cette étude : 

Et voici quelques autres statistiques qui démontrent que les e-commerces et les consommateurs n’ont pas toujours le même point de vue :

etude-e-commerces-consommateurs-avis-divergent

 

Depuis le début de l’année 2014, on ne cesse de vous répéter de manière régulière que l’optimisation de vos sites web pour les formats mobiles tels que les tablettes et smartphones est de plus en plus nécessaire (et c’est un euphémisme). S’il fallait encore une preuve de cette croissance du nombre de mobinautes, SearchEngineWatch a relayé un rapport de ShopVisible qui met en lumière les statistiques du mobile mais aussi les habitudes des internautes par rapport à ces supports.

Parmi les informations les plus intéressantes que nous avons trouvé dans ce rapport (que vous pouvez consulter ici), on pointera notamment du doigt le fait que 30% du trafic des sites web e-commerce provenaient des plateformes mobiles que sont les tablettes et les smartphones.

trafic-mobile-2013

Suite à ce constat concernant l’augmentation de l’utilisation des smartphones et des tablettes, ShopVisible indique que si de nombreux propriétaires de sites web e-commerce étaient réticents concernant l’optimisation mobile, ils se rendent aujourd’hui compte qu’ils doivent offrir des versions de leurs sites web qui s’adaptent à tous les supports.

Toujours une majorité des commandes via PC

Rien que durant la saison des fêtes de l’année 2013, le trafic via smartphones et tablettes a augmenté de 20%, explique ShopVisible. Et comme ces chiffres continuent de croître, il se pourrait bien que les entreprises qui n’optimisent pas leurs sites web manquent un chiffre d’affaires potentiellement intéressant.

Si de plus en plus de trafic provient des plateformes mobiles, la majorité des commandes s’effectue encore actuellement via PC. Une des raisons qui peut être évoquée concerne le manque de confiance des internautes concernant la sécurité des paiements via smartphones ou tablettes.

Voici la proportion des commandes effectuées ainsi que le taux de conversion des différentes plateformes :

commandes-mobiles-2013

Conclusion

Il est certain que de nombreux internautes préfèrent encore utiliser leur PC afin d’effectuer des commandes sur des sites web e-commerce. Cependant, on remarque à travers de nombreuses statistiques que cet avantage est en train de s’éroder et, comme on l’expliquait à travers une infographie publiée au début du mois de janvier sur Referenceur.be, le trafic via mobile va bientôt rattraper celui des PC. Et lorsqu’on sait que plus de 60% des internautes mobiles ne restent pas sur un site web qui n’est pas optimisé, on ne peut que comprendre l’importance d’une telle optimisation.

Et comme une simple image vaut bien souvent davantage qu’un long discours :

internet-mobile-comscore

 

Parce qu’une stratégie efficace en social media (Facebook, Twitter, Youtube, Pinterest, Google+ ou LinkedIn) peut amener de nombreux leads et contacts pour une entreprise e-commerce, découvrez cette infographie de rappel sur les médias sociaux !

infographie-social-media-ecommerce-1Les entreprises qui se lancent aujourd’hui dans l’e-commerce doivent faire face à une concurrence toujours plus importante. Pour essayer de sortir de la mêlée et se rendre visible auprès d’une clientèle ciblée, plusieurs solutions s’offrent à ce type de société. Parmi elles : référencement naturel, annonces publicitaires, e-mailing ou encore établir une stratégie spécifique sur les médias sociaux.

Dans notre infographie de ce lundi,  nous allons nous concentrer sur cette dernière solution afin de démontrer que, malgré les nombreux débats concernant l’impact des médias sociaux sur les ventes e-commerce, les marques investissent toujours plus dans ces médias qui permettent de toucher un grand nombre de clients potentiels. Un premier chiffre pour illustrer nos propos : 4 internautes sur 10 ont déjà acheté un produit dans un magasin ou en ligne après l’avoir partagé sur Facebook, Twitter ou Pinterest.

L’infographie ci-dessous nous semble être un bon rappel de l’importance d’une stratégie social media sur le web aujourd’hui. Il ne faut cependant pas se lancer là-dedans les yeux fermés mais définir dès le départ et avec précision la stratégie à adopter. Vous découvrirez ci-dessous quelques chiffres et quelques idées qu’il est bon de rappeler pour établir une stratégie pertinente et efficace.

Parmi les éléments que nous retiendrons particulièrement :

Découvrez cette infographie qui a été réalisée au début du mois de février par Mobstac :

infographie-social-media-ecommerce