Droit à l’oubli sur Google : Les liens seront supprimés dans le monde entier

Moteurs de recherche

Google prévoit prochainement d’étendre les demandes de droit à l’oubli au niveau mondial, à condition toutefois d’effectuer la recherche depuis un pays européen. Il deviendra donc très difficile pour les européens de changer de version de Google afin de découvrir les liens supprimés.

Depuis le début de l’été 2014 (et suite à une décision de la Cour de Justice européenne), Google propose un formulaire de « droit à l’oubli » pour les internautes européens qui estiment que des liens apparaissant dans les résultats de recherche portent atteinte à leur vie privée, sont nuisibles ou ne sont pas pertinents pour l’intérêt public.

Jusqu’à aujourd’hui, ces liens n’étaient supprimés que sur les versions européennes du moteur de recherche. On pouvait donc sans difficulté retrouver les liens supprimés en utilisant une version de Google hors UE (Google.com, Google.ca, etc.). Mais cette possibilité va être supprimée ces prochaines semaines puisque Google a indiqué que le droit à l’oubli serait bientôt étendu au niveau mondial pour les internautes qui effectuent leur recherche en Europe (suite à une mise en demeure de la Cnil datant de … juin 2015).

A l’heure actuelle, la Cnil n’a pas encore réagit à cette proposition du moteur de recherche.

Notons que depuis le lancement du formulaire de droit à l’oubli du moteur de recherche, 1,357 million d’URLs ont été examinées par Google. Parmi celles-ci, 42,5% ont été supprimées.

Droit à l'oubli sur Google : Les liens seront supprimés dans le monde entier