Matt Cutts : 25 à 30% du web est du Duplicate Content (et c’est normal)

Référencement naturel SEO

 

matt-cutts-duplicate-contentA l’approche des fêtes de fin d’année, Matt Cutts a publié une nouvelle vidéo sur Youtube. Cette dernière concerne le duplicate content (les contenus recopiés d’un site internet à un autre) et les répercussions qu’il peut avoir dans les résultats de recherche de Google.

En fait, comme à son habitude, le chef de l’équipe antispam de Google répond à la question d’un internaute que voici :

How does Google handle duplicate content and what negative effects can it have on rankings from an SEO perspective ?

En français, on peut traduire cette question d’un webmaster britannique du nom de Gary Taylor par « Comment est-ce que Google gère le duplicate content et quels effets négatifs peut-il engendrer sur les résultats de recherche dans Google ? »

En introduction à sa réponse, Matt Cutts explique que si on regarde le contenu sur le web, 25 à 30% du contenu est du duplicate content. En d’autres mots : le duplicate content est partout, qu’il s’agisse de citations, des reprises des paragraphes sur certains blogs, etc. Evidemment, Matt Cutts précise que tous les types de duplicate content ne sont pas du spam (et heureusement!).

La vérité est que Google ne veut pas montrer aux internautes deux pages identiques. Du coup, lorsque le moteur de recherche analyse les pages web et remarque que deux pages sont similaires, il décide d’en laisser une visible et de faire descendre l’autre plus loin dans les résultats de recherche. Pour les internautes qui voudraient faire une recherche approfondie, il suffira de changer certains filtres lors de la recherche pour apercevoir les autres pages d’après Matt Cutts.

Toujours selon le chef de l’équipe antispam, cette technique ne s’apparente pas à une pénalité pour cause de duplicate content mais il s’agit plutôt d’une obligation pour Google afin de proposer des résultats de recherche pertinents.

Cela étant dit, si un site propose du contenu dupliqué de manière excessive dans le but de manipuler le moteur de recherche, Google se réserve bien entendu le droit de pénaliser le site web en question.

Découvrez ci-dessous la vidéo complète de Matt Cutts (n’hésitez pas à la commenter en-dessous ;))