Quand faut-il utiliser l’outil Disavow Links de Google ?

delete spam caudiencebloom
Référencement naturel SEO

 

matt-cutts-disavow-toolsMatt Cutts a publié une nouvelle vidéo hier sur la chaîne Youtube Google Webmaster Help. Dans cette vidéo, le chef de l’équipe anti-spam de Google répond à une question que se pose un internaute britannique à propos de l’utilisation de l’outil Disavow Tool de Google qui permet aux webmasters de désavouer des liens qu’ils ne veulent plus avoir.

Voici la question originale posée par James, de Bristol :

Should webmasters use the disavow tool, even if it is believed that no penalty has been applied ? For example, if we believe ‘Negative SEO’ has been attempted, or spammy sites we have contacted have not removed links.

Une possible traduction de cette question pourrait être la suivante : « Peut-on utiliser l’outil de désaveux de liens même si aucune pénalité n’a été rencontrée ? Par exemple, si on pense avoir subi une attaque de Negative SEO ou que des sites spammy contactés n’ont pas enlevé leurs liens. »

En réponse à cette question, Matt Cutts indique qu’on bien évidemment utiliser l’outil de désaveux de liens même si on n’a pas subi d’actions manuelles de la part de Google.

Mais l’ami Cutts donne aussi quelques exemples dans lesquels il peut être utile d’utiliser le Disavow Tool de Google. Les voici :

  • Lorsqu’on essaie de retirer des liens mais que le webmaster du site en question ne répond pas à la demande de suppression de liens,
  • Lorsqu’on pense avoir été attaqué par du Negative SEO,
  • Lorsqu’on voit des liens pointant vers notre site avec lesquels on ne veut pas être associé,
  • Lorsqu’on pense avoir effectué nous-même de mauvais liens,
  • Lorsqu’on remarque que nos positions ont chuté dans Google et que l’on pense que Google Penguin pourrait en être la cause.

Durant sa vidéo, Matt Cutts insiste de manière permanente sur le fait qu’il ne faut pas spécialement avoir reçu un message de Google à l’attention du webmaster pour agir et désavouer des liens.

Voici la vidéo complète de Matt Cutts publiée ce mercredi :