Les SEO’s oublient-ils trop souvent les liens internes?

Les SEO's oublient-ils trop souvent les liens internes

La plupart des spécialistes en référencement naturel sont familiers avec l’usage des liens internes. Et pourtant, il apparaît utile de se consacrer davantage à leur maillage.

La réflexion sur ce sujet nous a été apportée par Patrick Stox, auteur sur Search Engine Land.

Les SEO's oublient-ils trop souvent les liens internes?

La meilleure façon de définir un lien interne est de dire qu’il lie une page de votre site à une autre. Il convient de préciser une chose apparemment anodine, mais qui en fait ne l’est pas : « ajoutez des liens internes là où ils auront du sens ».

Créer du contenu, c’est essentiel pour faire vivre votre site, et l’actualiser, encore plus. Plus vous rédigerez du contenu sur un thème donné, et plus vous gagnerez en crédibilité, pour autant que ce contenu soit pertinent et agréable à lire pour l’utilisateur.  Encore faut-il que ce dernier puisse y accéder facilement, le tout dans le but d’améliorer votre référencement naturel bien sûr.

Prenons l’exemple d’un club automobile qui veut donner à ses membres des conseils sur l’utilisation de la route en période hivernale. Sur son site, il propose déjà des articles en lien avec la thématique. En plus, il vient de créer un article flambant neuf avec les dernières informations en matière de sécurité. La tâche du rédacteur web sera de lier son article sur les pages significatives de son site. C’est alors qu’il construira sa structure de liens internes pour amener l’utilisateur d’un point A vers un point B. Sur son site, il dispose d’une page de contenu sur la conduite défensive sur laquelle il apportera un lien vers son nouvel article. Par ailleurs, il se souvient qu’il existe une page reprenant les recommandations en matière d’usage de pneus hiver en France ; il y apportera également un lien, soit directement dans le contenu en visant la bonne expression de mots-clés (ou longue traîne), soit au bas de l’article dans une série de liens internes dédiés à la thématique.

Vous l’aurez compris, son travail consistera à faire l’inventaire des pages de son site qui ont trait à une conduite prudente en hiver et de lier les pages entre elles.

Liens internes et architecture

Une erreur que font beaucoup de SEOs, c’est d’oublier les liens internes. Ils se consacreront plus vite à rédiger des articles pour un blog, sans pour autant réaliser le lien avec le site web. Ils devraient plutôt se consacrer à créer une architecture cohérente qui regroupe des sujets d’une même catégorie et d’effectuer des liens internes entre articles de même champ sémantique. En tant que SEO, il est bien plus aisé d’obtenir des liens sur son propre site que sur des sites externes. C’est une opportunité que d’identifier et de lier vers du contenu pertinent et d’y attribuer de la valeur, alors n’hésitez plus à tirer profit de cette opportunité et ajouter des liens internes.

Mais ce n’est pas tout !

En plus de vous consacrer à l’établissement et au maintien d’une structure logique et cohérente, vous devez également travailler vos liens sur d’autres plateformes, d’autres réseaux. Pour reprendre l’exemple de l’article mentionné plus haut, il aura tout son sens de le poster au bon moment sur la bonne page ou sur le bon groupe d’un réseau social donné. Pour n’en citer qu’un, penchons-nous sur le cas de Google+. Vous suivez des personnes, des personnes vous suivent et commentent, vous êtes inscrit dans un groupe et vous postez, des personnes réagissent et partagent.

Rien de plus facile que de copier-coller le lien de votre article à l’approche de l’hiver sur votre page, sur un groupe dédié à la mobilité, ou dans une discussion à propos des dangers sur la route. Le rôle et la position de votre profil Google+ aura un impact sur votre ranking local et organique. Et en plus, les liens que vous aurez postés agiront en retour sur votre site en y amenant du trafic.

N’attendez plus pour revoir votre maillage interne et partager vos idées de contenu avec le monde sur les réseaux sociaux !