Facebook autorise un jeu de pari sur sa plateforme

friendzy
Social Media SMO

Facebook autorise un jeu de pari sur sa plateformeLa société de jeux de pari en ligne britannique Gamesys a lancé hier Bingo Friendzy sur Facebook. C’est la première fois qu’un casino arrive à intégrer un jeu d’argent sur le réseau social.

Les jeux de pari avec du « vrai argent » sont illégaux aux Etats-Unis, mais si Facebook autorise ces jeux dans les autres pays, cela pourrait devenir une source de revenu particulièrement importante. Facebook a, par ailleurs, tiré 192 millions de dollars de ses jeux au second trimestre 2012 (+3,6%).

Parier est une question de culture. Au Royaume Uni, c’en est une. Il est même relativement aisé de lancer un site ou une application de jeux de pari en ligne à l’échelle mondiale. Le mois dernier, Christopher Griffin expliquait que si leur plateforme pouvait opérer internationalement, c’était parce que les serveurs de la société se situaient en Grande Bretagne et que les lois du pays les autorise à exercer n’importe où dans le monde (excepté dans les nations ou le pari en ligne est interdit).

Grâce aux technologies de Facebook permettant de détecter la géolocalisation et l’âge d’un internaute, aucune personne sous 18 ans ou situé aux EU ne pourra accéder à Bingo Friendzy.

Aux Etats-Unis, beaucoup espèrent voir la loi (Unlawful Internet Gambling Enforcement Act of 2006) abolie dans les prochaines années. Cela étant dit, de plus en plus de studios se lancent dans la mise sur pieds de casinos sur Facebook, ces derniers ayant souvent une meilleure monétisation et de meilleurs taux de rétention que les jeux standard. Zynga et Idle Games se préparent d’ailleurs à rentrer sur le marché sitôt que les paris en ligne seront légalisés aux Etats-Unis.

Un porte-parole de Facebook a récemment déclaré sur le sujet: « Facebook est un lieu permettant aux gens de se connecter et de partager. Les jeux de pari sont populaires et bien régulés au Royaume-Unis. Nous offrons seulement à un partenaire la possibilité de de proposer leurs jeux à des utilisateurs adultes sur Facebook, selon un contrôle et des règles strictes ».

De plus, The Telegraph rapporte qu’il faut une carte de crédit pour pouvoir jouer. Voilà de quoi tenir éloigner les plus jeunes.

Source et traduction: Insidefacebook.com