Jérôme D’Ambrosio, premier pilote Belge depuis 20 ans

jerome dambrosio1
Actualité

Jérôme D'Ambrosio, premier pilote Belge depuis 20 ansSuite à l’accident provoqué par le Français Romain Grosjean, pilote titulaire de l’écurie Lotus, lors du Grand Prix de Spa-Francorchamps, c’est le Belge Jérôme D’Ambrosio, sponsorisé par referenceur.be par l’intermédiaire de Max25, qui courra pour le Grand Prix D’Italie à Monza. Ce dernier devient ainsi le premier Belge à pouvoir marquer des points dans un Grand Prix depuis… 20 ans.

C’est en effet à 1992 et à Thierry Boutsen au Grand Prix d’Australie (où il finira cinquième) que remonte la dernière performance belge. L’écurie Williams était alors loin de se douter que la chose ne se reproduirait pas de sitôt.

Le défi, pour Jérôme D’Ambrosio, s’annonce d’autant plus difficile que sa dernière épopée pour Virgin (depuis devenu Marussia), en 2011, s’était soldée par un zéro pointé.

Le pilote sera de plus soumis à une pression supplémentaire, puisqu’étant à moitié italien, il paraît compliqué de ne pas envisager vers qui les encouragements du public vont se tourner. Pour D’Ambrosio, il s’agit donc là d’un véritable tournant. De mauvais résultats et il sera renvoyé sur le banc pour un temps indéfini. De bons résultats au contraire, et le jeune Belge de 26 ans pourrait bien s’assurer un avenir prometteur dans l’écurie.

“Bien sûr, j’aurais préféré d’autres circonstances pour monter en piste. Mais depuis que j’ai disputé mon dernier GP au Brésil l’an dernier avec Virgin, mon désir a toujours été de reprendre le volant d’une F1. Il n’y a rien de plus exceptionnel, de plus excitant. Mon rôle de troisième pilote est d’être physiquement et mentalement prêt à monter à chaque moment dans le baquet pour disputer une séance d’essai, voire une course si l’occasion se présente”, explique-t-il, gardant la tête froide.

Je vais saisir cette opportunité à deux mains« , renchérit-il. Une opportunité qu’il n’était pas le seul à attendre puisque derrière lui gravitent de nombreux petits sponsors, dont Referenceur.be.

Ces petites sociétés ont réussi à se hisser dans la « compétition », habituellement réservée aux grandes entreprises, prêtes à investir des centaines de milliers d’euros, grâce à un groupement d’entreprises: Max25. Un partenariat que la nouvelle titularisation du troisième pilote de Lotus mène à des sommets.

S’il s’agissait donc d’un incroyable pari, une chose est sûr: pari gagné!

Découvrez l’ensemble des entreprises ayant prit part à l’aventure:

 

Crédit Photos: http://auto-infocenter.over-blog.com/