Les « juges » de Bing classent les pages d' »excellentes » à « mauvaises »

bing rating matrix
Moteurs de recherche

Une page web satisfaisant pleinement les recherches d’un utilisateur est « parfaite » et devrait apparaître tout en haut des résultats de Bing. A l’autre bout de l’échelle, les pages « spammées » et celles que presqu’aucun utilisateur ne trouverait utiles sont affublées de la mention « mauvaises ».

Voici comment fonctionne le projet de système de pertinence humaine (HRS) pour évaluer les pages web. Bing explique tout ceci en détail dans un document de 52 pages intitulé « The HRS Judging Guidelines ».

Le projet n’est pas sans rappeler le programme utilisé par Google. La version de Microsoft tourne depuis longtemps – quelques temps après que MSN Search propose ses propres résultats de recherche en 2004. Tout comme Google, Microsoft utilise des « juges », personnes physiques évaluant les recherches et administrant le programme.

Les juges doivent pour ce faire, tenir compte de ces quatre questions lorsqu’ils évaluent la valeur d’une page:

  • 1: Le contenu répond-il à une possible recherche?
  • 2: La portée du contenu correspond-elle aux attentes de l’utilisateur?
  • 3: La fiabilité du contenu est-elle suffisante pour répondre aux attentes de l’utilisateur?
  • 4: L’organisation et l’apparence du site est-elle satisfaisante pour l’utilisateur?

A partir de là, les juges doivent classer les sites selon qu’ils soient « bons » ou « pauvres ».

Les "juges" de Bing classent les pages d'"excellentes" à "mauvaises"

1: Excellent

Bing décrit ces pages comme répondant parfaitement ou fortement aux requêtes les plus probables. Les utilisateurs trouvant cette page en premier pourraient terminer leurs recherches juste après. Une page excellente devrait répondre aux attentes d’au moins 25% des chercheurs.

2: Bien

Une page qui satisfait « modérément » aux attentes les plus probables. Au moins 10% des chercheurs seront satisfaits.

3: Juste

Cette mention s’applique aux pages qui ne seraient utiles qu’à certains utilisateurs. Au moins 1% des utilisateurs en seront satisfaits.

5: Mauvais


En plus de n’être utiles à presque personne, cette note s’applique aux pages utilisant des « techniques spam ». Répond au demandes de moins de 1% des chercheurs.

Source: Searchengineland.com