Facebook n’était pas le premier! Une histoire des réseaux sociaux

reseaux social
Social Media SMO
Facebook n'était pas le premier! Une histoire des réseaux sociaux

@Social Networking Sites – Liako

Aujourd’hui, l’on ne jure plus que par une chose: les réseaux sociaux. Et pour cause! L’arrivée de Facebook en 2004 a complètement bouleversé l’ordre des choses, propulsant Internet et les relations sociales vers une nouvelle dimension, une sorte d’univers parallèle où chacun est lié aux autres par un bras invisible. Pour être parfaitement honnêtes avec nous mêmes, n’ayons pas peur des mots; la seule innovation pouvant se frotter à la puissance des réseaux sociaux était, jusqu’alors, le téléphone dont on peut remonter l’invention à 1877.

Autre comparaison possible et souvent appréciée (à juste titre), l’imprimerie. Par la facilité de diffusion de l’information, les réseaux sociaux y sont effectivement très similaires. Nul ne pourra nier qu’après plus qu’avant, l’information se répand plus largement, plus rapidement, plus efficacement… et à beaucoup plus de monde!

Mais revenons au téléphone: 1877. Jusqu’à 2004, cela fait une sacré distance! Vraiment? Non, car Facebook n’est pas le premier réseau social à jamais être apparu. Loin de là.

Avant Facebook, l’échec

Presque 10 ans avant Facebook, Sixdegrees voyait le jour. Un réseau social mis au point avant même l’arrivée du web 2.0. Mauvaise nouvelle pour le premier réseau virtuel au monde, être en avance sur son temps ne paye pas toujours! Les précurseurs s’en mordent aussi souvent les doigts qu’un Galilée devant, pour échapper à la sanction, récuser publiquement sa propre théorie de la Terre tournant sur elle-même. Et ce n’est pas parce qu’ils ont raison que le meilleur leur arrive toujours. Sixdegrees n’en est malheureusement qu’une nouvelle preuve: Internet n’est pas encore, en 1997, ce qu’il est aujourd’hui. Il n’y a pas encore eu explosion de cette bulle internet. Et non, à ce moment, un réseau social sur la toile n’intéresse pas. Fin de l’aventure en 2001 pour ce site qui, au plus fort de son succès, réunissait tout de même déjà une centaine d’employés pour un gros millions d’abonnés.

Un million. Un million alors que, l’affaire est entendue, Internet n’est pas encore totalement rentré dans sa phase explosive. Malgré la mort du réseau, l’idée est prometteuse.

D’autres ont suivi. Ryze, un réseau social pour professionnel fondé en 2001, par exemple. Inconnu? Facebook n'était pas le premier! Une histoire des réseaux sociauxPas tant que cela! En tous les cas, pas pour certains géants! Friendster entre autre qui s’en est largement inspiré quand, en 2002, il se dévoilait au grand jour. Déjà, l’intérêt grandissant des réseaux sociaux se faisait sentir. Ils le savaient, tous, que leur heure viendrait. Ils n’attendaient que cela. Ils voulaient être les premiers sur le coup! Bien sûr, la suite, tout le monde la connaît. Facebook allait, presque insolemment, s’implanter et avaler le marché, n’en faire qu’une bouchée, et mettre bien des rêves en poussière.

Aujourd’hui, les réseaux…

Pour tous ces grands réseaux que nous connaissons aujourd’hui, n’oublions jamais que leur réussite est en grande partie due à ces précurseurs qui, par leurs tentatives et échecs, ont permis à Twitter, Facebook, Linkedin… de passer outre les pièges du succès (comme Linkedin, fauché par sa propre réussite) ou tout simplement d’internet.

Depuis, les réseaux sociaux sont devenus indispensables. Indispensables pour toutes les entreprises notamment qui, grâce à ces gigantesques toiles d’araignée, permettent à leurs produits de toucher plus de personnes que jamais. La logique suivit rapidement son

Facebook n'était pas le premier! Une histoire des réseaux sociaux

http://www.voiceable.org/

cours. Après que les entreprises se soient appropriées les plateformes, les comportements des consommateurs commencent à s’adapter, se posant comme « fans » ou « anti-fans » d’un produit, faisant du bouche à oreille une figure obsolète de la communication. Place au « clavier à écran », beaucoup plus puissant, plus instantané, plus efficace. Verba volant, scripta manent « Les écrits restent, les paroles s’envolent ». Un avis écrit sur le net devient plus pérenne que n’importe quel conseil oral, aussi important que n’importe quelle publicité dans une boîte aux lettres.

Facebook n'était pas le premier! Une histoire des réseaux sociaux

http://www.smartz.com/

Aujourd’hui, chaque secteur a son leader. Le grand public s’est largement laissé convaincre par Facebook, que rien ni personne ne semble jamais pouvoir détrôner. Pas même les deux autres géants, Linkedin et Twitter, tous deux leaders dans, respectivement, les réseaux professionnels et les réseaux d’information (pourrait-on dire). Facebook qui, au passage d’ailleurs, mettait un terme à l’aventure du célèbre MySpace, relayé aux tréfonds des mémoires. Une autre grande aventure qui, sous les coups de massue des nouveaux géants du web, flanchait.

Quel avenir pour les concurrents?

Même Google+, monstrueux pari du plus grand moteur de recherche du monde, lancé dans l’optique de se présenter comme un concurrent de taille, n’a pu se tailler une voie plausible et affirmée jusqu’à ces monstres déjà bien établis. Le futur semble sans grosses surprises, mais après tout, rien n’est éternel…

Le changement ne dure toutefois qu’un temps. Google l’aurait-il raté?