SXO : l’enfant pas encore (re)connu du SEO et de l’UX

referencement seo ux sxo naturel 5 1

SEO, UX, SXO,… mais c’est quoi encore ce bazar d’abréviations inutiles et incompréhensibles réservées à ceux qui n’ont pas vécu le siècle précédent ? STOP, on vous arrête de suite ! Parce que là, pour le coup, c’est très loin d’être des mots abrégés inutiles. D’ailleurs, on vous conseille de vous y intéresser, car ce sont ces mêmes mots qui rythment votre quotidien sur la toile sans même le savoir. Et en plus de ça, ça ne va pas s’arrêter de sitôt. Vous croyez qu’on bluffe pour vous faire lire notre article ? Faites-nous confiance, on vous garantit que dans quelques minutes, vous aurez le sentiment d’avoir appris quelque chose. Comme l’importance de soigner l’UX par exemple. Allez, pas de stress, mettez-vous à table, on va tout vous expliquer. Même la notion d’expérience utilisateur (la fameuse UX). Vous voyez, vous avez déjà appris quelque chose. GO, c’est Google qui régale.

Le marketing digital : le canal d’acquisition par excellence

Mais qu’il est loin ce temps où diffuser des spots publicitaires à la radio suffisait à faire grossir son carnet de clients ! Certes, c’est une méthode qui n’est pas encore totalement révolue et qui permet encore de toucher une part de prospects, mais elle commence tout doucement à perdre du terrain. Ou plutôt, à ne plus en gagner. Parce que les méthodes d’acquisition concurrentes elles, de leur côté, foncent à 200 à l’heure dans un bolide ultra moderne sur l’autoroute de l’influence. Et finalement quand on roule, même si on peut se réjouir du paysage, c’est souvent la destination qui importe.

D’autant plus que du côté de la radio, il y a un critère qui ne cesse de jouer en sa défaveur depuis toujours et qui n’est pas près de changer : l’analyse statistiques ! Et effet, combien d’enseignes peuvent se targuer de savoir dresser avec précision le trafic de prospects émanant des spots publicitaires diffusés en radio grâce à des ondes électromagnétiques qui ne sont pas quantifiables en termes de statistiques ?

Mais ce n’est pas tout, il existe un deuxième critère de taille : l’audience publicitaire. En utilisant la radio pour diffuser une campagne publicitaire, il est compliqué de toucher uniquement votre public cible. Imaginez ainsi le nombre de personnes qui ne sont pas concernées par un produit, mais qui subissent malgré tout le spot ? Avec le digital, on devient de véritables archers olympiques. Avec le digital, on vise en plein dans le mille.

referencement seo ux sxo naturel

Loin de nous l’idée de faire le procès de la radio qui reste un canal relativement important et complémentaire, mais plutôt de mettre en avant la grande capacité que le digital possède à tirer des statistiques précises de tout ce qui se passe. Que ça soit sur votre site, sur vos réseaux sociaux, ou sur toutes vos actions digitales de manière générale.

Et si certains ont encore du mal à l’accepter à l’heure qu’il est, le meilleur canal de diffusion publicitaire depuis quelques années, c’est bel et bien le digital. Parce que son omnipotence est devenue bien trop importante par rapport à la concurrence. N’en déplaise aux médias.

Vous souhaitez vous lancer dans la publicité digitale ?

Ok, mais du coup, c’est quoi le rapport avec le SEO et quel est le rôle du référencement naturel ?

Nous avons beau chercher à longueur de journée après une branche digitale plus passionnante que celle du référencement naturel SEO, on se rend compte que c’est aussi compliqué à trouver que les statistiques de performance d’une annonce placée entre deux chansons à la radio (ok ça, c’était gratuit). Même avec toute l’objectivité du monde. Ou pas. Question de point de vue. En tout cas, quoiqu’il en soit, le SEO possède une place à part dans une stratégie marketing. Ça, c’est irréfutable. Non pas seulement parce que le SEO ne demande pas de dépense budgétaire directe, mais plutôt parce qu’il permet de placer des marques et des entreprises dans les petits papiers de Google. Et là, pour le coup, on peut vous garantir que lui, il a de l’influence le coco. Probablement bien plus que votre chroniqueur préféré qui annonce le prochain spot publicitaire. Puisse la radio nous pardonner cette offense, nous nous réjouissons évidemment chaque jour du divertissement qu’elle apporte à des millions de gens.

referencement seo ux sxo naturel 4

Malheureusement, c’est aussi ça le problème (et toc). Car si la radio est considérée comme un divertissement, les moteurs de recherches de leur côté ont plutôt tendance à être considérés comme des plateformes auxquelles on pose de réelles questions avec un objectif précis. Et si ce n’est pas « toujours », c’est au moins « très souvent ». N’oubliez pas, à la radio, on subit l’annonce publicitaire, alors qu’en ligne, on la provoque. Du moins la plupart du temps.

Bref, le SEO, c’est donc cet atout publicitaire qui n’en est pas vraiment un dans l’absolu, mais qui prend la liberté d’agir quasiment comme tel. Quasiment, car il préfère laisser la vraie publicité pure et dure à son faux jumeau, le référencement payant (SEA). Un faux jumeau célèbre à qui il vole la vedette de temps à autres. Et vice-versa. Parce que finalement, telle une star dans l’ombre, le référencement naturel va servir et chouchouter le référencement payant de manière insoupçonnée. Soigner son SEO, c’est soigner son SEA.

referencement seo ux sxo naturel 2

Vous souhaitez faire progresser votre référencement naturel SEO ? Notre team en raffole !

C’est bien beau le SEO, mais quel rapport avec l’expérience utilisateur (UX) ?

Nous devons bien avouer que nous avons longuement réfléchi avant de poser cette question et d’y répondre. Non pas parce qu’elle est trop complexe, mais plutôt parce qu’elle nous semble trop évidente de prime abord. Bon ok, ça va, c’était pour rire. Loin de nous l’idée de paraître prétentieux, on voulait juste vous montrer qu’on était vraiment calé sur le sujet. Du coup, on va quand même vous donner une explication sur le SEO et sur l’UX en utilisant un exemple précis : celui de la radio. Et oui, notre vieil ami va nous être utile pour une fois (ça aussi, c’était gratuit).

Lorsqu’une marque souhaite diffuser une campagne à la radio, elle va démarcher une agence média (ou l’inverse) pour qu’elle prépare le spot que la marque en question souhaite diffuser. L’objectif pour l’agence média est de faire en sorte que ce spot réponde aux normes et aux exigences techniques du canal sur lequel il va être diffusé, à savoir la radio. On parle ici de critères tels que le format, la durée, les droits d’auteur si on utilise une musique ou encore le vocabulaire respectueux et adéquat. Bref, tout ce qui fait en sorte qu’un spot pourra être diffusé sur les ondes. Pour mieux comprendre ce qu’on essaye de vous expliquer avec la radio, on a décidé de vous imposer une conversation de haute voltige. Suivez bien parce qu’on n’en est pas peu fiers.

  • « Hey mon pote calé en marketing digital chez Référenceur, comment faire pour que mon site puisse apparaître sur Google ?
  • Et bien, c’est tout simple, la chaîne radio va donner des critères techniques précis à ton agence média pour que ton spot puisse être bien diffusé sur ses ondes.
  • Hein, mais qu’est-ce que tu me racontes ? Google ce n’est pas une radio, c’est un moteur de recherche.
  • Je sais bien, mais est-ce que t’as compris le cheminement ? Et bien, dans le cas de ton site, c’est Google qui va donner des critères SEO précis à notre agence spécialisée en marketing digital pour que le site puisse apparaître correctement dans les résultats des moteurs de recherche. Enfin non, je te mens un peu, la liste des critères SEO de Google n’est pas tout à fait exhaustive. Malin le coco. Du coup, pour être performant, on se sert de notre curiosité sur le sujet, et surtout de nos 10 ans d’expérience dans le secteur. ».

Cette conversation d’ores et déjà légendaire entre nos deux amis imaginaires n’avait pas pour but de vous divertir (quoi que), mais plutôt de faire le parallèle entre ces deux canaux de diffusion. Malgré tout, même si tout ça semble très beau, il manque une notion très importante. Reprenons notre conversation d’anthologie (et oui, maintenant qu’on a commencé, on va jusqu’au bout. Courage).

  • « Ok j’ai bien compris ton exemple de la radio, mais c’est aussi simple que ça pour toucher mes clients sur Google ?
  • En fait, non. J’ai oublié de t’expliquer une notion prépondérante. Si ton spot radio est nul et inaudible pour celui qui l’écoute et qui attend impatiemment sa chanson préférée qui est sur le point de commencer, alors tu vas te planter.
  • Tu ne vas pas recommencer avec ta radio, c’est has been !
  • Désolé, papy fait de la résistance. Mais ne t’en fais pas, Google est parvenu à lui voler la vedette. L’élève a gentiment dépassé le maître depuis quelque temps. Tout ça pour dire que si tes critères SEO sont bien gérés, que ton site est placé correctement sur les moteurs de recherche, mais que ton site est moche et pas intuitif, tu vas te planter royal. Et là, en un clic, tu vas passer aux oubliettes. C’est violent, mais c’est la réalité.
  • Du coup, je suis censé faire quoi ?
  • Soigner ton expérience utilisateur (UX) pour que ce dernier puisse vivre un bon moment. Un moment qu’il n’a pas envie de zapper ».

C’est bon, rassurez-vous, cette conversation lunaire est terminée. On a encore juste une précision de la plus haute importance à vous faire. Et elle concerne le SXO.

referencement seo ux sxo naturel 3

Le quoi ? Le SXO, mesdames et messieurs !

C’est quoi encore ce truc ? Et bien, c’est tout simplement le mariage le plus excitant de la décennie : celui entre le SEO (référencement naturel) et l’UX (expérience utilisateur). Et oui, désolé Kate et William, mais là, on a affaire à de sérieux concurrents. Deux petits joyaux destinés à se rencontrer et qui attisent la passion aux quatre coins du globe. Et là pour le coup, on ne parlait pas du Prince et de sa Belle, mais bien du SEO et de l’UX.

Enfin bref, si la curiosité croissante par rapport au SXO est bien présente, ça n’est finalement pas pour rien. Google veille au grain. Il s’est donc empressé, il y a un petit temps déjà, d’inclure de plus en plus la notion d’UX dans ses critères SEO. En gros, si votre site est moche et pas intuitif, c’est direction la case prison sans toucher les 20.000 pesos. C’est plat, c’est cru, mais c’est la dure réalité de la rue. Encore une rime dont on n’est pas peu fiers.

Google est donc gentiment en train d’ajuster son intelligence artificielle pour qu’elle parvienne à capter quand un site est efficace en termes de contenus, mais qu’il est claqué au niveau de l’expérience utilisateur. On peut ainsi quasiment clamer haut et fort que le SXO est donc une sorte de SEO 2.0. Ou l’inverse. On ne sait plus vraiment. Retenez juste que c’est le moment de soigner l’accueil et le service parce que vous avez beau avoir la plus belle vue du monde depuis votre chambre d’hôtel, si le reste ne suit pas, vous n’aurez jamais 5 étoiles.

Dans un futur pas si lointain (pour ne pas dire méga proche), avoir du contenu de qualité, des phrases à faire rougir JK Rowling et des critères SEO bien respectés ne suffira plus. Il faudra prendre le soin de rendre tout ça joli et agréable à utiliser pour donner envie à vos futurs clients de vous faire confiance. Et figurez-vous qu’en interne, on hésite même à renommer la boite : « Référenceur, votre agence de marketing digital et de séduction ». Ça le fait, non ? Parce que finalement la séduction, c’est bien de cela dont il est question. Vous avez des doutes sur la capacité de votre site à se positionner sur les moteurs de recherches ? Vous pensez que vos utilisateurs ne vivent pas l’expérience ultime qui va véritablement les faire passer à l’action ?

Chez Référenceur, nous pouvons vous aider à les séduire. Contactez-nous.

SXO : l’enfant pas encore (re)connu du SEO et de l’UX